BUSINESS PLAN

Comment réaliser votre business plan ?

Le business plan est le document de référence avant de créer une entreprise qui va vous permettre, à vous, à votre entourage et aux futurs investisseurs, d'avoir une idée juste du projet. Le business plan a pour principal objectif de séduire le(s) investisseur(s) potentiel(s). C'est grâce à ce document qu'ils vont décider (ou non) d'aller plus loin avec vous. 

Le business plan est un véritable acte de foi du créateur d'entreprise, il doit démontrer la solidité de son initiative en exposant les différentes informations de manière très structurée.  Nous illustrons pour vous un exemple de business plan, étape par étape. Suivez le guide !

Le business plan est le document de référence avant de créer une entreprise qui va vous permettre, à vous, à votre entourage et aux futurs investisseurs, d'avoir une idée juste du projet. Le business plan a pour principal objectif de séduire le(s) investisseur(s) potentiel(s). C'est grâce à ce document qu'ils vont décider (ou non) d'aller plus loin avec vous. 

Vous devez commencer à cerner l'importance capitale de ce document. De sa qualité, de son exhaustivité et de la qualité des informations qu'il contient, va dépendre le succès de votre demande de financement pour créer votre société... C'est pourquoi il est important de soigner autant que faire se peut, son business plan.

UN BUSINESS PLAN, POUR QUI ET POURQUOI ?

Un « business plan », parfois aussi appelé « plan d’affaires » en bon français, est un document de référence dont l’objectif est de présenter in extenso votre projet de création ou de reprise d’entreprise. Il s’agit d’expliquer, de la façon la plus pédagogique possible, le modèle économique de votre société, le type de produit proposé, votre stratégie à moyen et long terme ou encore vos sources de financement. En un mot, le business plan doit convaincre un observateur extérieur de la viabilité de votre projet, de l’adéquation de vos compétences et enfin de la réalité de votre motivation.

Le business plan n’est pas un outil marketing. Il n’est pas destiné à votre future clientèle et s’adresse en priorité aux interlocuteurs qui accepteront de vous suivre et de vous soutenir financièrement, c’est-à-dire essentiellement aux banques ou aux autres investisseurs (business angels, futurs associés…). L’exigence de lisibilité impose de vous limiter à un certain volume : au-delà de 15 ou 20 pages format A4, votre document perdra fortement en efficacité.

À QUOI DOIT SERVIR VOTRE BUSINESS PLAN ?

C’est la première question à laquelle vous devez répondre. Car un business plan peut servir à beaucoup de choses :

  • Obtenir un financement ;
  • Trouver un partenaire ;
  • Solliciter un investisseur ;
  • Vendre une entreprise ;
  • Etc.

D’une part, en fonction de l’objectif visé, l’interlocuteur ne sera pas le même, mais en plus les objectifs des interlocuteurs sont différents en fonction de la nature de leur relation avec votre entreprise. Clairement, votre business plan ne devra pas mettre les mêmes choses en avant selon s’il est destiné à vendre votre entreprise ou à trouver un partenaire. Ce qui nous amène à la deuxième étape :

Déterminer la typologie de votre interlocuteur

En fonction de l’objectif auquel est destiné le business plan, il ne sera pas adressé aux mêmes interlocuteurs. Reste maintenant à déterminer quels sont les freins et les moteurs de décision de votre interlocuteur.

Vous devez pour cela vous mettre à sa place, vous imprégner de sa logique. Par exemple, un fonds de capital-risque cherche avant tout la rentabilité, là où un « business angel » cherche à participer à une aventure certes rentable, mais qui le fait rêver ; une institution s’intéressera à la valeur apportée à la société là où un organisme d’aide à la création s’intéressera à l’adéquation homme/projet.

Quoi qu’il en soit, il est important de montrer, à travers son business plan, que l’interlocuteur a été choisi pour des raisons spécifiques et répondre à ses attentes spécifiques.

CONSTRUCTION D'UN BUSINESS PLAN : COMMENT STRUCTURER LE BUSINESS PLAN ? 

La construction du business plan suit généralement un raisonnement logique, qui démontre étape par étape que le projet d'entreprise est construit et viable.

L’activité envisagée peut générer des bénéfices importants

  • il existe un besoin fort non satisfait
  • la solution envisagée répond à ce besoin et est suffisamment attractive pour déclencher un acte d’achat
  • ce besoin concerne un nombre de clients potentiels important
  • cette activité générera un chiffre d'affaires important et sera rentable

L’équipe comporte des profils complémentaires qui rassemblent

  • les compétences techniques, commerciales et financières nécessaires
  • l’expérience et les contacts sur le marché
  • la capacité à gérer une entreprise

L’entreprise aura une part de marché importante et durable

  • les concurrents avérés ou potentiels sont identifiés
  • l’entreprise bénéficie d’avantages concurrentiels
  • les concurrents sont pénalisés

QUELS ÉLÉMENTS INCLURE DANS LE BUSINESS PLAN ? UN MODÈLE DE BUSINESS PLAN

Chaque projet étant unique, il n’existe pas de modèle universel de business plan convenant à tous les projets. Néanmoins, il y a un certain nombre de chapitres et éléments à intégrer dans le document. Voici un template de business plan que vous pouvez suivre.

Une présentation de l’équipe

Une présentation du porteur du projet et des personnes clés de l’entreprise. Avec un résumé des CV. Il est bon de montrer que ces profils sont complémentaires, que l’équipe est expérimentée et qu’elle réunit l’ensemble des compétences nécessaires.

Une présentation des produits et / ou services proposés

  • À quels besoins répondent-ils ?
  • Quelle est l’offre existante ? 
  • Quel est le caractère innovant des produits/services, les avantages et inconvénients par rapport à l’offre existante ? 
  • Décrire le contexte, préciser l’opportunité, pourquoi ces produits n’ont-ils pas déjà été proposés ? 
  • Le marché est-il prêt ?

Le Marché

  • Qui sont les clients ciblés ?
  • Pourquoi l’entreprise apporte-t-elle une solution nouvelle à un besoin existant ?
  • Démontrer l’existence d’un marché
  • Résultats d’enquêtes auprès des clients ou prospects
  • Segmentation des clients : identifier les différentes catégories de clients
  • Zone géographique ciblée - Vision du marché : compréhension de l’environnement économique de l’entreprise, principaux acteurs, positionnement dans la chaîne de valeur… 
  • La taille et l’évolution du marché : démontrer l’importance et la croissance de ce marché
  • Études de marché

Le Modèle Économique 

Cette partie a pour finalité de démontrer la capacité de l’entreprise à créer de la valeur par son activité, à générer un chiffre d’affaires important et une forte rentabilité. Les points suivants peuvent donc être développés :

  • Les sources de revenus de l’entreprise;
  • Les canaux de distribution;
  • La politique de prix : prix de vente des produits ou services;
  • La stratégie commerciale;

La concurrence

  • Concurrents directs et indirects
  • Barrières à l’entrée pour de nouveaux entrants
  • Mise en valeur des avantages concurrentiels

La Société ou l’Entreprise

  • Structure : forme juridique, date de création, début d’activité
  • Capital, nature des apports
  • Actionnaires

 

LES ERREURS À NE PAS COMMETTRE 

Si le fond compte, la forme aussi...

Eh oui : votre business plan doit être lu, compris et accepté par des tiers (investisseurs, banquiers, partenaires potentiels, etc.). Dès lors, sa forme doit être impeccable : pour donner une bonne image de vous et de votre projet, pour être compris rapidement, pour être convaincant.

Aussi, dans la forme, voici quelques points importants :

  • La qualité de l’expression : quelques fautes sont acceptables, personne n’est parfait et un business plan se rédige dans une période clé de la création d’entreprise ; personne ne vous en tiendra rigueur. En revanche, des phrases qui ne veulent rien dire, des phrases de 10 lignes et des fautes à la pelle discréditeront considérablement votre projet ! Faites donc relire votre business plan par des proches ou des professionnels de l’écriture pour vous assurer de la qualité de l’expression.
  • La longueur du business plan : un business plan ne doit pas excéder 20/30 pages. S’il est trop long, que vous vous laissez aller sur certains aspects peu intéressants pour votre investisseur, non seulement vous diluez son intérêt et risquez de perdre son adhésion, mais en plus vous donner l’image de quelqu’un qui est incapable de synthétiser, d’aller à l’essentiel !
  • Un business plan trop technique : votre business plan s’adresse à des professionnels de la gestion d’entreprise, pas des techniciens ou des ingénieurs spécialisés dans les objets connectés ! Évitez donc de vous lancer dans de longues explications techniques sur la valeur ajoutée de votre projet. Soyez pédagogue et clair pour qu’un néophyte puisse vous comprendre. Là encore, pensez à faire relire par des proches.
  • Les graphiques sans explications : c’est comme à l’école, un graphique ou un exemple doivent être explicités pour être compris et justifier leur place dans votre démonstration !

Bâcler l'étude de marché

L’étude de marché est au cœur de votre business plan, et pourtant, de trop nombreux créateurs d’entreprise la bâclent, voire l’évacuent. C’est tragique. Car c’est l’étude de marché qui, en grande partie, légitime la pertinence de votre projet ! On ne vous le dira donc jamais assez : peaufinez votre étude de marché, passez-y le plus de temps possible ; elle est la clé de votre business plan.

Bâcler le modèle économique

Le modèle économique (ou business model pour les amateurs d’anglicismes) est le deuxième point le plus important de votre business plan. C’est lui qui explique COMMENT vous allez gagner de l’argent. Qui fait quoi, pourquoi, comment, avec quelles retombées, etc. Voilà à quelles questions doit répondre la présentation de votre modèle économique. Un modèle économique bâclé/fantaisiste/pas clair/etc. n’aura qu’un seul effet : vous faire perdre votre financement…

Mal présenter son positionnement marketing

Dans la même logique, il est important d’expliquer comment vous allez vous insérer sur un marché. Éviter le coup classique : « le marché dans lequel je m’inscris représente X millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Je compte en capter au début juste un tout petit pourcentage, donc je vais réaliser X euros de CA la première année. » C’est évidemment absurde et, surtout, incomplet : vous n’expliquez pas COMMENT vous allez capter même ce tout petit pourcentage… Utilisez votre étude de marché, oui, mais pour construire une stratégie d’acquisition de parts de marché ! Pas pour élaborer des projections fantaisistes.
Ce n’est qu’à ce prix que vous pourrez d’ailleurs élaborer des prévisions financières fiables, réalistes et compréhensibles.

Se rater sur la présentation de l'équipe

Passer rapidement sur l’équipe ou au contraire en faire des tonnes sur l’excellence de votre équipe relèvent du même genre d’erreur : oublier que les investisseurs regardent attentivement qui va participer au lancement de l’entreprise. Car cela détermine en grande partie sa réussite. Allez à l’essentiel, présentez objectivement, et toujours en rapport avec le projet, les compétences des membres de l’équipe. N’en faites pas trop, ni trop peu. Soyez une fois encore clair et pédagogue.

Oublier les concurrents

De nombreux créateurs d’entreprise pensent qu’il n’est pas nécessaire de présenter les concurrents, d’autres pensent que, de toute façon, leur projet est tellement mieux que les concurrents vont se faire étaler, d’autres enfin ont tout simplement oublié qu’ils allaient s’inscrire dans un marché… qui comporte des concurrents !

C’est une erreur colossale : un marché est composé d’acteurs, parmi lesquels les concurrents sont certainement les plus importants. Car c’est à eux, leurs stratégies, leurs réussites et leurs échecs que vous devrez faire face au quotidien en tant que chef d’entreprise. Vous devez donc montrer que vous les connaissez et que vous connaissez leurs forces et leurs faiblesses. In fine, cela doit vous permettre de développer une stratégie pour trouver votre place sur le marché.

Oublier les freins à votre développement

Dans la même logique, vous ne devez pas oublier que le développement d’une entreprise ne coule pas de source ! Vous allez rencontrer des freins (techniques, légaux, marketings, etc.). Vous devez au maximum les anticiper pour montrer au destinataire du business plan que vous savez comment réagir face à ces contraintes !

QUELS EXPERTS PEUVENT VOUS AIDER POUR LA RÉDACTION DE VOTRE BUSINESS PLAN ? 

Faire son business plan avec les organismes d’accompagnement

Il existe en France plusieurs types d’organismes qui peuvent vous accompagner dans la construction de votre business plan. Mais ils ne vous aideront pas à le faire, à proprement parler. En réalité, ils pourront surtout surveiller son avancement et vous faire des remarques au fur et à mesure.

Les chambres consulaires

Les CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie), CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat), etc. ont pour rôle d’aider au développement économique du bassin dans lequel elles sont implantées. Pour ce faire, plusieurs actions sont mises en œuvre, dont certaines qui visent justement à aider les créateurs d’entreprises à réaliser leur business plan.
En premier lieu, bien évidemment, les formations. Toutes les CCI et CMA par exemple, proposent une formation, payante, à la réalisation de plans d’affaire. Vous pourrez y apprendre les rudiments pour faire votre business plan :

  • La formalisation du business plan
  • La réalisation du prévisionnel financier
  • La réalisation du plan de trésorerie
  • Etc.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
©2021 Sb Consulting Formation (mise à jour 26/02/2021)

Appel

Email

Plan d'accès